Contemplation d’un enfant.

J’espérais,

Ce doux soleil de mon enfance,

Ô réconfortant

Je le regardais déjà d’une larme à l’œil.

J’imaginais,

Dormir sur le nuage au cœur blanc.

Au plaisir de l’océan bleu.

Je rêvais,

À ces étoiles qui exaucent nos vœux,

Les plus précieux…

Pour ne pas vivre,

Le pire,

De rester à terre, seul(e).

J’ai pleuré ces beautés,

Pour apprendre à pleurer

Ce qui n’est pas à prendre.

Ces pensées d’hier,

Qu‘aujourd’hui, nous fait sourire

Le trait léger que laisse la vie,

Dans notre âme, belle.

François

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s